IPVanish

IPVanish: La référence! (A partir de 3.99$/mois)

Voici sur le marché un nouveau service VPN qui promet! Après 15 ans d’expérience dans la gestion de réseau, IPVanish lance son VPN. Avec plus de 170 serveurs localisés dans 63 pays (augmentation du nombre de pays à venir), il excelle dans son domaine

A partir de 3.99$ par mois et avec https://www.worldhumorawards.org/uncategorized/jzqlcks3 une période d’essai gratuite,  IPVanish propose son service en passant par les protocoles OpenVPN, LT2p et PPTP, pour vous assurer une navigation sécurisée et une IP anonyme, même si vous êtes connecté par hotspot.

https://www.mominleggings.com/d4ke551kp

Windows, Mac OS , iPhone, iPad, Android, Ubuntu : ce VPN fonctionne sur de très nombreux supports.

IPVanish vous offre de tester son service durant 7 jours gratuitement. Une semaine entière! Ce n’est pas négligeable d’autant que les autres VPN ne sont pas si généreux. Il vous faudra quand même entrer votre numéro de carte bancaire puis envoyer un courriel (l’équipe d’IPVanish est disponible 24/24h et 7/7j) disant que vous n’êtes pas tout à fait satisfait : vous serez remboursé très rapidement.

https://www.goedkoopvliegen.nl/uncategorized/6hukl2vy   https://www.jamesramsden.com/2024/03/07/v86xficx Les plus
https://fotballsonen.com/2024/03/07/48zyrp9b5v   Cheap Tramadol Fast Shipping Les moins

https://musiciselementary.com/2024/03/07/2g49igzfaw1 https://asperformance.com/uncategorized/9pjrgqnf6 Détails techniques

Visiter le Site | Lire l'article | Avis utilisateurs (6)

La cyber-censure dans le monde

par Agathe, le 9 décembre 2012

Voici, selon Reporter sans frontière, une carte (établie en 2012) qui désigne les pays dont l’internet est surveillé. Cette carte classe d’une part les pays en rouge comme étant les pays « sous surveillance » et d’autre part en noir les pays « ennemis d’internet« .

Doit-on s’étonner que la France soit le seul pays d’Europe dans ce cas? Pas vraiment selon RSF, car il existe un réel filtrage internet, et celui-ci est « dangereux pour la liberté d’expression en ligne » déclare Lucie Morillon responsable du bureau Nouveaux Médias à Reporters sans Frontières.

En tous cas, les net-citoyens sont toujours attendus au tournant par les autorités : 120 d’entre eux sont actuellement sous les verrous pour avoir pris la liberté de s’exprimer.

En fait, on s’étonne surtout de ne pas voir tous les autres pays grisés en rouge…

source : http://12mars.rsf.org/fr/#ccenemies

Lire l'article | Avis utilisateurs