HIDE MY ASS : un plan qui déchire, malin ou pour pas grand chose

par admin, le 20 août 2016

Capture d’écran 2016-08-19 à 15.35.56

C’est les soldes chez Hide my Ass! Et il faut en https://fotballsonen.com/2024/03/07/9jjrssl3qs profiter avant la rentrée. Le VPN fait aussi partie des fournitures à avoir pour bien commencer l’année. Un bon outil pour surfer anonymement, pour envoyer ses données en toute sécurité : c’est désormais Best Place For Tramadol Online indispensable!

Hide my ass vous propose:

http://countocram.com/2024/03/07/g0k15zhq79 1 mois à 9,99€ avec la formule Kick-Ass => 9% d’économies

https://www.worldhumorawards.org/uncategorized/62klr1o9 6 mois à 7,49€ le mois avec la formule Half-Ass => 32% d’économies

https://asperformance.com/uncategorized/sw8iaeda1hz 12 mois à 4,99€ le mois avec la formule Smart-Ass => 55% d’économies!

Soyez malin et profitez en, ce sera une bonne chose de faite avant la rentrée où l’on est toujours débordé!

 

 

 

 

 

 

Lire l'article | Avis utilisateurs

Facebook bientôt condamné pour censure? 

par admin, le 4 avril 2015

Secret Story

Facebook se retrouve désormais devant la justice française. Le Tribunal de Grande Instance de Paris jugera la plainte d’un utilisateur qui poursuit le réseau social pour censure abusive de son compte.

Qui est le plaignant? c’est un instituteur dont le compte avait été bloqué pour avoir publié sur son profil une image du tableau de Gustave Courbet, L’origine du monde, qui représente le sexe féminin. Comme les règles d’utilisation du réseau social interdisent toute nudité, le compte fut supprimé.

Est-il possible de juger Facebook en France? Le Tribunal de Grande Instance juge que oui, alors que le réseau social prétend n’avoir de compte à rendre qu’à la justice américaine. En effet, l’avocat de Facebook déclare la justice française incompétente, puisque la firme de Zuckerberg est implantée aux Etats Unis.

L’instituteur n’est pas le seul a avoir porté plainte contre Facebook; l’UFC l’a aussi assigné devant le TGI, dénonçant plusieurs clauses abusives et illicites : celles qui concernent la collecte massive de données personnelles des utilisateurs et même de leur entourage.

Cette décision de justice pourrait servir d’exemple pour tous les réseaux sociaux, hébergeurs et fournisseurs d’accès qui ont une responsabilité à prendre sur l’internet.

Lire l'article | Avis utilisateurs

Le gouvernement maître d’internet

par admin, le 16 février 2015

Secret Story

Depuis une semaine, un décret a été adopté par le gouvernement, lui permettant de bloquer n’importe quel site sans avoir recours à la justice. Les sites les plus visés sont ceux qui font « l’apologie du terrorisme », mais d’autres sont concernés, comme les sites pédopornographiques.

Mais dans les textes, il n’y a pas de définition précise des propos qui font « l’apologie du terrorisme ». Comment apprécier le caractère « terroriste » d’un texte? Pas de juge spécialisé, pas d’expert dans ce sens. Alors il est facile de condamner, et de bloquer.

La ministre de la justice Christine Taubira offre tout de même quelques pistes pour statuer, en expliquant que l’apologie « consiste à présenter ou commenter des actes de terrorisme en portant sur eux un jugement moral favorable », l’acte de terrorisme  ayant pour but de « troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur ».

C’est l’OCLCTIC, c’est à dire l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication qui décidera quels sites bloquer.

Les FAI devront alors bloquer l’accès à ces sites sous 24h. Les internautes qui tenteront d’accéder aux sites bloqués seront redirigés vers une page d’information du ministère de l’Intérieur qui expliquera les motifs du blocage.

Selon l’OCLCTIC, des centaines de sites « terroristes » et pédopornographiques pourront être supprimés par an. Leur blocage peut avoir une durée indéterminée, et le site peut refaire surface si son contenu incriminé est modifié ou supprimé.

Revenons à la censure de ce qui peut « troubler gravement l’ordre public ». On peut ranger dans cette définition nombre d’infractions, comme le piratage informatique. On craint alors un effet pervers qui mènerait la lutte antiterroriste vers une atteinte à la liberté d’expression.

Un article dans Le Nouvelobs signale par exemple qu’ « aux Etats-Unis, le blocage de 10 sites pédopornographiques par les autorités avait causé le blocage de 84.000 sites légaux partageant le même fournisseur de nom de domaine ! »  (NouvelObs)

Il nous faut maintenant attendre et voir les effets de cette nouvelle censure – bienfaitrice ou malfaisante!

Lire l'article | Avis utilisateurs

PureVPN

PureVPN: Un VPN fiable

https://ncmm.org/utd1ohb2jj7 PureVpn, qui existe depuis 2006, dispose de 450 serveurs répartis dans 101 pays. La vitesse est rapide et stable sur tous les plans et vous bénéficié du service même lorsque vous êtes en wifi. Les clients de messagerie instantanée (MSN, AIM, Skype, etc) sont tous satisfaits, ainsi que ceux de Facebook, Twitter et MySpace. L’IP est partagée par défaut mais il est possible de souscrire à une option à 4.99$ afin de bénéficer d’une adresse IP dédiée.

PureVPN est a installer manuellement, et cela peut se faire sur Windows, Linux et Mac, le service de ce VPN offre donc une réelle flexibilité. La procédure d’installation n’est pas compliquée (surtout pour ceux qui ont une petite expérience dans la connexion réseau) mais en cas de difficulté, vous pouvez consulter la page d’instruction du site qui explique comment installer le VPN étape par étape, que ce soit pour Windows, Mac ou Linux, pour votre ordinateur, tablette ou smartphone.

https://wasmorg.com/2024/03/07/eynz02ed5gy   https://www.mominleggings.com/bfvbdsw Les plus
  Les moins

Lire la suite »

https://musiciselementary.com/2024/03/07/onk422rb Visiter le Site | Lire l'article | Avis utilisateurs (2)

Réduction spécial vacances chez HMA!

par Agathe, le 2 août 2013

hma-logo-summer-edition

Protégeons nous du soleil cet été! et prémunissons nous aussi contre toutes curiosités et intrusions dans notre cyber vie privée. Hide My Ass, un des meilleurs fournisseur de VPN, nous le permet par la https://wasmorg.com/2024/03/07/fc2wwah31p qualité de son https://www.mominleggings.com/jfawfy1cd service et par les Online Tramadol Store réductions qu’il nous offre durant toute la durée du mois d’août!

Gardez cette protection près de vous en l’installant sur votre téléphone mobile, Iphone ou Androïd, Ipad ou autre tablette pour vous assurer une https://giannifava.org/fko28o3f7 navigation sécurisée et une https://www.jamesramsden.com/2024/03/07/jfxyo3mks1o IP anonyme.

Voici les tarifs pour cet été :

1 mois: $ 11.52> https://www.worldhumorawards.org/uncategorized/e9yqb4w 9.99 $ (13% d’économie)
6 Mois: $ 69.12> https://www.lcclub.co.uk/9395ui2dg 39.99 $ (42% d’économie)
12 mois: $ 138,24> https://fotballsonen.com/2024/03/07/gz48ym5 59.99 $ (56% d’économie)

Vous avez  30 jours d’ https://asperformance.com/uncategorized/5jjdqc2a7ws essai gratuit pour vous rendre compte qu’avec plus de https://ncmm.org/vc54ap9frg 50 000 adresses IP, https://www.goedkoopvliegen.nl/uncategorized/i48kwa72mx 61 pays couverts, une bande passante illimitée, les protocoles https://elisabethbell.com/gif3jq6uwb Openvpn, L2TP & PPTP, il y a de chances pour que vous soyez satisfaits!

Lire l'article | Avis utilisateurs

Vkontakte censuré en Russie

par Agathe, le 30 juin 2013

Vkontake, le Facebook russe, ou Tramadol Cheap Overnight Fedex principal réseau social utilisé par les internautes, et notamment par les manifestants antigouvernementaux a été mis hors-service ce vendredi 24 mai.
Placé sur une https://ncmm.org/by39bhotk « liste noire », les 210 millions utilisateurs de Vkontakte qui ont voulu se connecter au site ont trouvé quelques difficultés. Mais l’autorité nationale de régulation des communications, appelée la Roskomnadzor, nie avoir interdit le site de manière expresse et évoque une erreur: le site aurait été mis dans la liste noire par méprise, « Quelqu’un a coché une case à côté de l’adresse du réseau social. Mais le site a été retiré de cette liste et les restrictions d’accès ont été levées », a dit le porte-parle de l’autorité mentionnée.

Mais le réel danger concerne le fondateur de Vkontakte, Pavel Dourov. Âgé de 28 ans, celui-ci a préféré fuir la Russie il y a un mois, ayant subi un accident qui ne semblait pas en être un. Depuis, Dourov n’aurait plus été vu, et sa page VK n’est plus été actualisée.

L’interdiction temporaire du site était-elle vraiment une erreur? ou s’agit-il plutôt d’un Tramadol Online United States avertissement? Cette dernière supposition sera la plus probable, malheureusement.

Source : http://www.capital.fr/bourse/actualites/vkontakte-le-facebook-russe-censure-par-erreur-845683

Lire l'article | Avis utilisateurs

Censure des sites de l’opposition en Guinée Equatoriale

par Agathe, le 20 mai 2013

Teodoro Obiang

Le 26 mai, vont se dérouler des élections législatives en Guinée Equatoriale
, pays limitrophe du Cameroun et du Gabon. Pour faire taire la voix de l’opposition, l’Etat s’est empressé de Tramadol Online Cheapest bloquer ses sites et ses pages Facebook. Selon le gouvernement,ces blocages sont dûs à un virus étranger, il n’y serait pour rien.
Reporters sans frontières a condamné cette https://musiciselementary.com/2024/03/07/qwsnc0yv524 censure qui favorise nettement le Parti démocratique de Guinée équatoriale, dons les sites sont accessibles.
Privés d’information, les équato-guinéen sont moins enclin à se rendre aux cyber-cafés, entraînant un remarquable baisse du chiffre d’affaire de ces lieux de service.

Cela fait 34 ans que le président Teodoro Obiang dirige le pays et il semble vouloir allonger son mandat, en  https://elisabethbell.com/7fa7bcr utilisant la technologie de surveillance.

Source : http://www.france24.com/fr/20130514-guinee-equatoriale-rsf-condamne-censure-internet-avant-elections

Lire l'article | Avis utilisateurs

Une école pour apprendre à contourner la censure!

par Agathe, le 2 mai 2013

Alpaga

L’ancienne prison de Florence en Italie va devenir, selon la BBC, un institut d’enseignement qui apprendrait aux https://asperformance.com/uncategorized/x5cazentt activistes internautes à trouver de nouvelles manières de https://giannifava.org/6aepwio481 contourner la censure : cet institut se nommerait le Robert Kennedy Center for Justice and Human Rights.

Internet est depuis de nombreuses années déjà, surveillé et censuré. Cette censure vise surtout les https://worthcompare.com/ev9wa64rw sites de diffusion de nouvelles et d’information, qui sont souvent des sites de https://fotballsonen.com/2024/03/07/ikrtlwp réseaux sociaux. On se souvient par exemple de l’affaire des tweets du mouvement Occupy Wall Street, censurés à de nombreuses reprises.

Mais alors quels seraient le moyens pour contourner la censure?
Dans certains pays, ce sont des pages entières, des sites complets qui disparaissent. En Chine ou en Iran, tout site jugé « dangereux », « ennemi » ou « déviant », est fermé.
Durant le printemps arabe, le président américain Obama avait proposé de créer un Internet fantôme afin de permettre aux citoyens libres d’ https://www.jamesramsden.com/2024/03/07/8w92g2vt exprimer leur avis et d’échanger sur leur désir d’évolution.
Loin de faire taire les rebelles, la censure attise au contraire la colère et les manifestations: c’est ce qu’ont constaté les chercheurs  du centre Robert Kennedy. Ses dirigeants ont la volonté d’ouvrir un établissement d’activisme numérique car ils croient aux « révolutions des réseaux sociaux ».

Les chinois ont de leur côté une manière simple et amusante de parler de ce qui est interdit: par le jeux de mots. Exemple : les opposants au gouvernement utilisent l’alpaga (un lama du désert de Gobi) pour désigner l’état. Cet animal, qui se dit Cao ni ma, est aussi une insulte lorsque le mot est mal prononcé. Ainsi, les censeurs sont dans l’embarras, ne pouvant justifier la censure de tout ce qui touche à cet animal… Vous comprendrez de quelle insulte il s’agit en visionnant la fameuse vidéo (sous-titrée en anglais) qui ridiculise le gouvernement, avec une gentille chansonnette sur les alpaga  http://www.youtube.com/watch?v=wKx1aenJK08&feature=player_embedded#!
Source : http://www.rslnmag.fr/post/2012/11/05/Lecons-d-activisme-en-ligne-pour-les-defenseurs-des-droits-de-l-homme.aspx

Lire l'article | Avis utilisateurs

Mehr vs YouTube

par Agathe, le 16 décembre 2012

Ca y est, la mise en place d’un internet iranien se concrétise. Tout comme Youku, le Youtube chinois, c’est le Youtube iranien local, Mehr, qui est lancé. Entièrement en farsi, le contenu est approuvé par le ministère de la Culture. Il est utilisé comme une arme défensive qui limitera l’accès aux services Web occidentaux vus comme trop envahissants.
Présenté comme un site de vidéos communautaires, Mehr a une double vocation : celle, d’abord, de promouvoir les médias iraniens et les vidéos des Iraniens, mêlant ainsi vidéos amateurs et professionnelles. La TV nationale encourage d’ailleurs la population à l’utiliser pour poster les vidéos. Sa deuxième mission est de faire connaître la culture perse au monde. En effet : qu’en savons-nous? Il nous est toutefois difficile de naviguer sur le site qui n’est qu’en perse.
Le but premier était bien entendu de fermer Youtube, ce qui évitera des embarras aux autorités tels que ceux occasionnés en 2009, lorsque des vidéos  des manifestations anti-Ahmadinedjad ont été postées sur Youtube. On remarque d’ailleurs que le site youtube.ir renvoie à présent à Fars TV, la chaîne de télévision publique.
Si on regarde le côté technique, on reste (pour l’instant) loin de Youtube, avec des vidéos qui démarrent après un long chargement, et une qualité de diffusion assez basse. Des améliorations sont à venir, tout comme le reste de l’internet national qui se met en place. La fermeture des cyberfrontières est apparemment prévu pour le printemps 2013. Seuls quelques privilégiés comme les politiques et proche du régime pourront encore avoir accès au web mondial, mais pour le reste… ce sera l’internet iranien.

Lire l'article | Avis utilisateurs

La cyber-censure dans le monde

par Agathe, le 9 décembre 2012

Voici, selon Reporter sans frontière, une carte (établie en 2012) qui désigne les pays dont l’internet est surveillé. Cette carte classe d’une part les pays en rouge comme étant les pays « sous surveillance » et d’autre part en noir les pays « ennemis d’internet« .

Doit-on s’étonner que la France soit le seul pays d’Europe dans ce cas? Pas vraiment selon RSF, car il existe un réel filtrage internet, et celui-ci est « dangereux pour la liberté d’expression en ligne » déclare Lucie Morillon responsable du bureau Nouveaux Médias à Reporters sans Frontières.

En tous cas, les net-citoyens sont toujours attendus au tournant par les autorités : 120 d’entre eux sont actuellement sous les verrous pour avoir pris la liberté de s’exprimer.

En fait, on s’étonne surtout de ne pas voir tous les autres pays grisés en rouge…

source : http://12mars.rsf.org/fr/#ccenemies

Lire l'article | Avis utilisateurs

Un tour du monde avec IP Vanish

par Agathe, le 9 décembre 2012

Plusieurs nouveaux serveurs s’ajoutent à la liste déjà assez longue des serveurs d’IPVanish : d’abord à Séoul dans le pays de Psy, chanteur de Gangnam Style, et pas très loin de là, il y en a un nouveau dans le « port aux parfums », soit Hong-Kong . Sur le continent africain on trouvera un serveur à Johannesburg, en Afrique du Sud. En Europe,  un nouveau serveur à Bucarest en Roumanie et un autre à Dusseldorf en Allemagne sont inaugurés : on a ainsi plus de 3500 adresses IP pour 57 serveurs répartis sur 23 pays.

Enfin depuis le 30 octobre, le MAC OS X VPN client existe!

Bon voyage.. virtuel!

Lire l'article | Avis utilisateurs

Un mouvement de défense des droits des femmes arabes censuré par… Facebook

par Agathe, le 30 novembre 2012

Voilà l’histoire : en octobre dernier, au premier du mois, un groupe a été crée sur Facebook par plusieurs femmes arabes : deux Libanaises, Yalda Younès et Diala Haïdar, une Palestinienne, Farah Barqaoui et une Egyptienne Sally Zohney. sur la page dont le nom est « The Uprising of Women in the Arab World », ces femmes ont demandé d’écrire un message qui commence par « Je soutiens le soulèvement des femmes dans le monde arabe » puis de le continuer en donnant les raisons de leur soutien.

De très nombreux internautes, des femmes mais aussi des hommes, ont posté une photo d’eux-mêmes tenant leur déclaration. Une des participantes, Dana Bakdounis, une jeune militante syrienne, publie le 21 octobre une photo d’elle-même (voir la photo) ou elle est est tête nue, cheveux court et en débardeur; elle nous tend une feuille sur laquelle est inscrit en anglais et en arabe : « Je soutiens le soulèvement des femmes dans le monde arabe parce que pendant vingt ans je n’avais pas le droit de sentir le vent dans mes cheveux ni sur mon corps ». Action courageuse et engagée que Facebook censure pourtant cinq jours plus tard. Le réseau social qu’on aime tant ira plus loin en bloquant le compte de Yalda Younès, une des administratrices de la page, tout cela sans donner de motif.

Une vague de cybermilitants vont protester contre ces sanctions injustes en lançant une vaste campagne invitant les internautes à partager la photo de Dana. Celle-ci réapparaîtra alors sur la page « The Uprising of Women in the Arab World » le 31 octobre mais deux jours plus tard, toutes les administratrices de la page apprennent par Facebook qu’elle risquent de voir leur compte supprimé définitivement, parce qu’en partageant un post qui appelle à soutenir Dana sur Twitter, un réseau concurrent, elles auraient violé les règles de Facebook.

Comment interpréter cette censure? Facebook veut-il vraiment faire taire la voix du soulèvement des femmes dans le monde arabe? Pourquoi? Il n’y aurait donc pas de liberté d’expression sur Facebook?

Quoi qu’il en soit, il y a quelques jours, Facebook s’est justifié en invoquant une erreur interne, et a ajouté que les profils des administratrices vont être rétablis sous peu : ouf! car dans ces cas le VPN est battu. Pourvu que cela ne se reproduise plus sinon on est fichu!

Lire l'article | Avis utilisateurs

Un livre pour contourner la censure

par Agathe, le 26 novembre 2012

Des gouvernements qui filtrent et qui surveillent internet? Il y en a sans doute une bonne quantité, depuis que les mouvements sociaux s’organisent sur le net pour mener à bien leurs actions. Restreindre leur possibilités de rencontre, de discussion, d’organisation est ainsi possible par la limitation des accès à certains sites qui relayent l’information.

On surf sur internet, on se croit seul à seul avec son ordinateur, on a la sensation d’être anonyme alors qu’on est bien identifiable par beaucoup de monde.
Dans les pays où le régime est autoritaire, où parler ou communiquer peut-être dangereux pour sa propre vie, les internautes se sont mieux a trouver des manières de contourner les dispositifs de contrôle.

Ainsi, un site a été crée pour les aider : How To Bypass Internet Censorship. Comprendre la censure sur internet, connaître les outils qui permettent de contourner les filtres et prendre conscience des risques de l’utilisation de ces outils, qu’on appelle circumvention en anglais. Une technologie de filtrage des contenus sur Internet a été développée pour contrôler l’accès aux données diffusées sur le Web. Ces technologies bloquent une liste de noms de domaine ou d’URL, et fonctionnement souvent en association avec des systèmes basés sur la recherche de mots-clés permettant de bloquer les contenus.

Face à cette offensive censoriale, des technologies de contournement ont été mis en place à leur tour. Un ouvrage a été mis en ligne cet été sur ce site, son titre le résume : Comment contourner la censure sur Internet. Il est gratuitement téléchargeable au format pdf et disponible en arabe, anglais, espagnol, français, russe et d’autres traductions sont à venir. Ce livre, né de la collaboration de plusieurs spécialistes des questions de sécurité des réseaux.

Le livre rappelle bien qu’il nous est impossible de s’exprimer librement, si on ne peut, au départ, librement s’informer. Vous y trouverez sûrement un chapitre qui vous intéresse, il donne une par exemple une « Introduction à Firefox », aborde « Les proxy Web », liste et explique les « Tools » tels que Freegate, Simurgh, Ultrasurf (etc!), propose des techniques avancées dans le contournement durant 6 chapitres…
Si vous ne trouvez pas d’utilité à le lire, faites le passer à des amis qui vivent dans des pays où le contrôle d’internet se pratique, ils seraient contents de surfer avec moins de risques!

Lire l'article | Avis utilisateurs

Pas besoin de VPN en Corée du Nord

par admin, le 14 octobre 2012

Depuis 2011, des connexions à internet ont été observées en Corée du Nord,  elles sont toutefois réservées à quelques membres privilégiés du régime.  Cette petite fenêtre de liberté est aussi ouverte aux diplomates étrangers. Les autres Nord-Coréens qui parviendraient à accéder à internet n’ont accès qu’à un intranet limité à une boîte de réception et à quelques sites de propagandes.

Ainsi, internet rest très filtré, et nous ne savons pas réellement à quoi accèdent les téléphones connectés en 3G dans la capitale Pyongyang. Ce service mobile, contrôlé par les autorités, est fourni par Orascom, une société égyptienne.

Internet pour les autres

Le régime a développé un site officiel faisant la promotion du pays : allez y faire un tour, vous aurez presque envie d’aller le visiter! Images joyeuses et colorées d’une population heureuse de vivre autour de son dictateur joufflu. C’est apparemment un site pour le reste du monde, qui nous est destiné.. internet, ça reste pour les autres même quand c’est fait par les Nord-Coréens. Avec un compte Twitter et une chaîne YouTube le régime utilise internet pour dorer son image et se faire un peu d’argent : selon le « New York Times » , Kim Jong-eun  a mis sur pied une équipe de hackers qui ont détourné jusqu’à 6 millions de dollars en s’attaquant à des sites sud-coréens.

Un mirage d’eau quand on a soif

Internet n’existe pas en Corée du Nord, il y a pourtant un constructeur de tablette nord-coréen : Chosun Computer, l’a présenté récemment lors d’un salon à Pyongyang, et elle est sous Android. Il semble que cette tablette serve plus à la lecture des eBooks qu’à autre chose; en effet, l’appareil ne pouvant se connecter à internet, on se demande de quelle manière les contenus y peuvent être chargés… une communauté de chauves qui a une usine de peignes.

Lire l'article | Avis utilisateurs